Consistoire logo2

Consistoire-France-logo2

Le Blog Du C.I.M

Propagande anti israélienne de L’ONU : Pour illustrer Gaza, l’UNRWA utilise la photo d’une fillette syrienne

L’organisation UN Watch a réclamé des excuses de l’UNRWA pour pratiques malhonnêtes visant à critiquer Israël

Dans une campagne à connotation anti-israélienne, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a utilisé l’image d’une petite fille, présentée comme une gazaouie souffrant du blocus imposé par l’Etat hébreu, mais qui serait en réalité une fillette syrienne photographiée trois ans auparavant dans des décombres à Damas, a rapporté samedi l’organisation de surveillance de l’ONU, UN Watch.

Dans une campagne de levée de fond lancée par l’UNRWA à l’occasion du ramadan afin de « lutter contre les 50 ans d’occupation (israélienne ndlr) », l’image de la petite Aya, 11 ans, largement diffusée sur les réseaux sociaux, avait déjà été utilisée en 2015 par l’organisation onusienne dans une campagne de sensibilisation pour la protection des civils en Syrie, a indiqué l’UN Watch.

syrie

magine being cut off from the world for your whole life. That’s reality for children like Aya. https://t.co/gousljQKle pic.twitter.com/Nd2HVMfkxn

« Imaginez être coupé du monde – pour toute votre vie. C’est la réalité des enfants comme Aya. Le blocus de Gaza a commencé quand elle était bébé, l’occupation en Cisjordanie avant la naissance de ses parents. Maintenant, elle a onze ans, et le blocus continue », a écrit l’UNRWA dans un post sur Facebook.

La petite fille est en réalité syrienne, et est déjà apparue dans plusieurs publications de l’UNRWA au cours de ces dernières années dans le cadre du conflit syrien, a noté l’ONG.

Accusant l’UNRWA de pratiques malhonnêtes, l’UN Watch a réclamé à son directeur, Pierre Krahenbuhl, de présenter des excuses officielles pour avoir « prétendu que la fillette est une victime gazouie des actions israéliennes ».

L’organisation onusienne a déjà fait l’objet de nombreux rapport de l’UN Watch, notamment sur l’incitation à la haine et sur l’infiltration de membres du groupe terroriste Hamas parmi ses cadres.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a par ailleurs admis la semaine dernière que le Hamas avait « réussi à profiter de l’ONU à Gaza », tout en exprimant son « engagement très fort pour ne pas permettre que l’UNWRA soit instrumentalisé » par l’organisation terroriste.

En 2015, des employés et enseignants de l’UNRWA ont fait l’objet de mesures disciplinaires suite à des propos d’incitation à la violence et antisémites.

Un rapport publié par UN Watch indiquait que des membres du personnel des Nations Unies utilisaient leurs positions officielles pour inciter les Palestiniens à poignarder et à tirer sur les Juifs israéliens. Un des employés de l’ONU avait appelé sur ​​Facebook à « poignarder les chiens sionistes »

source

София plus.google.com/102831918332158008841 EMSIEN-3